Tests d'aptitude automatisés

Dans le cadre de tests de personnalité ou psychotechniques automatisés, il doit toujours y avoir une procédure permettant au candidat de faire connaître son point de vue concernant les résultats obtenus.

La Loi vie privée  (voir l'article 12bis) interdit en effet de prendre une décision produisant des effets juridiques à l'égard du candidat ou l'affectant de manière significative, par exemple le fait de décider de l'engager ou non, sur le seul fondement d'un traitement automatisé de données.