Dans son rôle de conseiller au niveau de la protection des données au sein d'une organisation, le délégué à la protection des données (ou DPO) est dans un certain sens le gardien des données à caractère personnel des citoyens sur le terrain. Ce rôle est donc essentiel pour tendre vers une société où la vie privée est une réalité pour tous.

Le DPO est également un allié de l'APD. Pour l'APD, il est donc extrêmement important de soutenir le DPO dans sa mission, notamment en mettant  des instruments pratiques à sa disposition.


Boîte à outils

L'Autorité de protection des données (APD) veut soutenir les DPO dans la réalisation de leurs différentes tâches. C'est pourquoi l'APD a créé une boîte à outils avec différents documents et outils pratiques pour aider non seulement les DPO mais aussi les responsables du traitement et les sous-traitants dans leur processus de mise en conformité avec le RGPD. En 2021, cette boîte à outils a été complétée par un schéma établissant les liens entre les fondements juridiques et la possibilité d'exercer ou non les différents droits des personnes concernées. En un coup d'œil, le responsable du traitement peut ainsi vérifier, avec l'avis du DPO, dans quelle mesure les droits des personnes concernées doivent être facilités en fonction des traitements de données à caractère personnel envisagés qui doivent toujours être basés sur un fondement juridique déterminé.


DPO Connect

En 2021, le projet DPO-Connect a également été lancé avec pour partenaires la VUB et DPO-pro (une Union professionnelle des délégués à la protection des données). La plate-forme collaborative digitale DPO-Connect a été élaborée, mise au point et, en raison de retards dus à la pandémie, finalement lancée en septembre 2021. Bien que, selon les informations fournies à l’APD, l’utilisation de la plate-forme s’est intensifiée en 2021, les retards encourus n’ont pas laissé suffisamment de temps pour évaluer son fonctionnement de manière sérieuse et approfondie et l’adapter au besoin. Dès lors, avec l’accord de la Commission européenne et un budget inchangé, la durée du projet a été prolongée de six mois jusqu’au 30 juin 2022 (projet en cours de finalisation).