Marketing direct

Si le responsable du traitement propose déjà d'initiative une option de désinscription, mieux vaut utiliser cette possibilité. À défaut, vous pouvez évidemment toujours recourir au droit spécifique d'opposition à une action de marketing direct.

Le secteur a lui aussi développé des initiatives pour permettre un droit d'opposition (initiatives qu'il faut bien entendu distinguer de votre droit légal d'opposition tel que prescrit par la Loi vie privée). À cet égard, l'Association Belge du Marketing Direct (BDMA) a mis au point deux "listes Robinson" (à savoir une pour le téléphone et une pour les publicités nominatives). Vous pouvez vous y inscrire afin de ne plus recevoir de publicités personnalisées, mais uniquement de la part des entreprises participantes. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sur le site Robinson de la BDMA.

Le droit d'opposition n'implique pas automatiquement une suppression de vos données. Si le responsable du traitement supprime vos données d'un fichier, il se peut que lors de l'envoi d'un mailing ultérieur pour lequel il fait appel à un fournisseur de données externe, il vous contacte à nouveau involontairement car vos données figurent bel et bien dans le nouveau fichier communiqué par ce fournisseur de données. Certains responsables de traitement tiennent dès lors ce qu'on appelle un "fichier repoussoir" des personnes qui ont exercé leur droit d'opposition afin de pouvoir conserver le nom des personnes qui ne souhaitent plus recevoir de mailing.Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans le dossier thématique relatif au marketing direct.

Un droit d’opposition spécifique a été prévu par le législateur en matière de prospection commerciale par téléphone. Tout abonné peut ainsi s’opposer à tout moment et gratuitement à l’usage de son numéro de téléphone à des fins de publicité commerciale. Cette opposition se fait auprès de son opérateur de téléphone par tout moyen (téléphone, mail, lettre) ou via la liste "Ne m’appelez-plus", gérée par la Belgian Direct Marketing Association (BDMA), pour les opérateurs ayant conclu un accord avec cette dernière. Vous découvrirez cette liste sur le site "Ne m’appelez plus" de la BDMA.