L'enregistrement comme mauvais payeur

Si vous désirez obtenir davantage de détails sur votre enregistrement, vous avez la possibilité de prendre connaissance des données vous concernant conservées auprès de la Centrale.

Ce "droit d’accès", qui vous est accordé par le RGPD, peut s’exercer de trois manières :

  • envoyer votre demande à la Centrale par simple courrier, en joignant une photocopie recto verso de votre carte d’identité ;
  • vous présenter à l’un des guichets de la Banque nationale ;
  • via le site internet de la Centrale des crédits aux particuliers au moyen d'un lecteur de carte d'identité éléctronique.

Ce "droit d’accès" vous permet de :

  • vérifier quels sont les contrats de crédit enregistrés à votre nom ;
  • contrôler si le prêteur a effectivement communiqué à la Centrale la date de régularisation LINK du contrat ;
  • vous assurer que les données ont bien été effacées de la liste négative une fois votre situation régularisée. Ceci est très important car le fait de ne plus figurer sur la liste négative augmente vos chances d’obtenir un prêt.

Le délai de conservation des données est identique pour les deux fichiers :

  • lorsque vous avez régularisé votre dette, le prêteur doit en avertir la Centrale. Vos données continueront à figurer dans le volet négatif pendant un an à compter de la date de régularisation ;
  • même en l’absence de régularisation, le délai de conservation des données ne peut jamais dépasser 10 ans.

Si vous contestez votre enregistrement dans une liste négative, vous avez tout intérêt à d’abord contacter votre prêteur. En effet, c’est lui qui a transmis les informations à la Centrale. Il connaît donc bien le contrat et les motifs de l’enregistrement.